Recent Posts

Post Top Ad

Your Ad Spot

jeudi 16 mai 2019

Le procédé d'estimation de la valeur d'un meuble ancien



L'antiquaire est un professionnel qui est passionné par l'art et surtout des objets anciens. En fait, ces personnes sont connues pour leur mission de recherche et de revente de ces objets. Les activités de restauration peuvent aussi leur être confiées. Ces experts doivent une connaissance approfondie de l'histoire et des activités artistiques anciennes pour ajouter du crédit à leur métier. Il est également à remarquer qu'il est possible de demander aux antiquaires de faire une estimation de la valeur des objets qui lui sont soumis. Cet article va détailler la manière avec laquelle les professionnels vont procéder à cette opération quelque peu complexe.

La détermination du style du meuble soumis au professionnel

En fait, il y a une pléthore de critères qui devront être retenus pour assurer les missions d'estimation de la valeur d'un bien ancien. Ainsi, il y a d'abord les critères qui sont considérés comme objectifs à savoir l'ancienneté, le style et la nature du bien qui fait l'objet de l'opération. D'un autre côté, il y a la référence à la subjectivité comme le lieu où il va être vendu et l'esthétisme du produit.
Pour ce qui en est du style, les experts dans le domaine tel que cet antiquaire qui se trouve dans le 91 y attachent une importance particulière. En effet, qu'il s'agisse d'un meuble d'exception ou d'un meuble courant, cette donnée ne peut en aucun cas être contournée. Ainsi, on peut assister à une augmentation de manière exponentielle du tarif si le style est apprécié par les potentiels acheteurs. En fait, il y a une évolution constante et homogène des coûts pour les biens ayant des styles similaires ou homogènes. C'est pour cela qu'il est important de passer par cette étape.
Il est nécessaire de soulever le fait qu'il y a une tendance pour l'accroissement de l'intérêt des clients pour un bien déterminé. En effet, ce penchant pour un style dépend de la mode, de la demande des acheteurs et de son absence ou de sa rareté sur le marché. Pour finir, d'autres paramètres comme l'influence des médias et des publicités peuvent aussi faire varier ce coût.

L'ancienneté du meuble : un facteur substantiel de la détermination du prix

D'après les explications des antiquaires professionnels, leur premier souci est de savoir si le bien est ancien ou non. En effet, les biens qui ont un âge supérieur à un siècle doivent nécessairement être considérés comme anciens. En effet, la valeur peut s'accroître au fil des années et c'est tout à fait le contraire des biens meubles considérés comme contemporains.
À côté de cela, il faut aussi noter la différence entre l'époque du style et la fabrication du meuble. De ce fait, une pièce fabriquée à une époque est un meuble d'époque. Mais, pour le cas d'un meuble de style, il s'agit en fait d'une réplique de l'original d'époque. Ensuite, il faut souligner qu'une copie qui est plus ancienne se vend plus cher que la plus récente.
Les antiquaires professionnels soulèvent que les techniques utilisées pour les opérations de reconnaissance des vrais du faux nécessitent des connaissances précises et bien rodées.  Cela va aider le professionnel à ne pas être victime d'une arnaque.

La prise en compte de la notoriété du meuble par l'antiquaire

Les antiquaires portent surtout leurs attentions aux meubles rares avec un usage déterminé comme les cas des biens qui possèdent des tiroirs secrets.
Les antiquaires doivent avoir une connaissance de base sur les techniques de vente et de marketing pour pouvoir assurer la survie de leur commerce et c'est pour cela que les professionnels doivent soigner la présentation du bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

PUBLIER VOTRE ARTICLE